Partie 1 : Démarrer un projet sur de bonnes bases
Partie 2 : Construire un espace membre sécurisé avec JWT
Partie 3 : Implémenter des fonctionnalités métiers
Partie 4 : Bonus

3.1. Quelques commandes d’Angular CLI

L’air de rien, nous avons déjà utilisé deux commandes proposées par Angular-CLI : ng new et ng serve. Comme vous vous en doutez, Angular CLI ne se limite pas à cela, et nous propose d’autres commandes.

Voici les commandes que nous utiliserons le plus souvent lors des développements :

  • ng generate : Cette commande permet de générer un nouvel élément dans votre application, avec un squelette déjà prêt, qui respecte toutes les bonnes pratiques recommandées par les équipes d’Angular. Ce nouvel élément peut être un composant, un module, un service, etc. Ensuite, vous n’avez « plus qu’à » compléter le squelette généré par Angular CLI. Pratique !
  • ng lint : Cette commande inspecte la syntaxe de votre code, et affiche les erreurs relevées dans votre terminal de commande : oubli d’un point-virgule, des sauts de lignes inutiles dans vos méthodes, etc. N’hésitez pas à lancer cette commande régulièrement pour vous assurer que votre code reste propre.
  • ng test : Cette commande exécute les tests unitaires de votre projet. Comme vous n’en avez pas encore développés, cette commande exécutera simplement les tests générés par Angular CLI.
  • ng e2e : Cette commande exécute également des tests, mais les tests end-2-end que je vous ai décrits précédemment.
  • ng doc : Cette commande prend simplement un terme de recherche en paramètre, et ouvre la documentation officielle d’Angular dans un navigateur, correspondant au mot recherché. Cela vous sera utile si vous ne savez plus comment utiliser tel service ou tel filtre d’Angular. Imaginons que vous souhaitiez afficher du texte en minuscule grâce au filtre natif lowercase. Pour cela, exécutez la commande : ng doc lowercase. Un nouvel onglet de votre navigateur s’ouvrira alors, avec les informations concernant l’utilisation du filtre lowercase d’Angular. Remarque : vous pouvez utiliser cette commande uniquement depuis une application générée avec Angular CLI.

Les commandes ng new et ng serve sont bien sûr les premières commandes que vous utiliserez, car elles sont très pratiques pour démarrer votre projet. Angular CLI propose ensuite d’autres commandes, que je viens de vous présenter. Celles-ci vous serviront tout le long de votre processus de développement, et nous verrons dans un prochain tutoriel comment générer une architecture technique professionnelle pour votre application Angular, grâce à ces commandes justement. Nous gagnerons ainsi beaucoup de temps !

Lorsque vous installez de nouvelles dépendances, ou modifiez l’importation et l’exportation de modules dans votre application, il arrive que le compilateur d’Angular CLI n’arrive pas à suivre. Le mieux est simplement de couper la commande ng serve en cours, et de relancer une nouvelle compilation : Ctrl + C > ng serve. Votre application devrait ensuite fonctionner à nouveau ! 🙂