Partie 1 : Démarrer un projet sur de bonnes bases
Partie 2 : Construire un espace membre sécurisé avec JWT
Partie 3 : Implémenter des fonctionnalités métiers
Partie 4 : Bonus

1. Par où commencer ?

Angular CLI a déjà fait beaucoup de travail pour nous, et pourtant nous avons déjà un grand nombre de questions :

  • Comment découper mon application en modules ? Combien de modules dois-je créer ?
  • Où placer mes composants, comme la barre de navigation par exemple ?
  • Dans quel dossier je dois regrouper mes services ?
  • Comment modéliser mes entités avec des classes TypeScript ?
  • Ou placer les fichiers nécessaires pour l’authentification ?

En effet, si votre application est de taille suffisamment importante, elle devrait être composée de deux parties distinctes :

  • Une partie publique accessible par tous les visiteurs, authentifiés ou non. On retrouve dans cette partie la page d’accueil, la page “A propos”, le formulaire d’inscription et de connexion, etc.
  • Une partie privée correspond à notre application en tant que telle : la gestion des tâches, l’accès au tableau de bord, etc. Cette partie n’est accessible que pour les utilisateurs qui disposent d’un compte sur l’application et qui se sont authentifiés.

Nous allons mettre en place une architecture technique qui fait la distinction entre ces deux parties. De plus, l’architecture devra respecter les bonnes pratiques de développement recommandées par Google, et être suffisamment évolutive pour faire face aux développements de nouvelles fonctionnalités.