Partie 1 : Démarrer un projet sur de bonnes bases
Partie 2 : Construire un espace membre sécurisé avec JWT
Partie 3 : Implémenter des fonctionnalités métiers
Partie 4 : Bonus

6. Conclusion

Ce chapitre a été dense. Nous avons mis en place l’architecture modulaire de notre application, ajouté du style pour nos futurs utilisateurs, et mis en place Firebase pour héberger les données que notre application va générer. Sans oublier la modélisation des entités métiers que notre application va devoir manipuler.

Tous nos futurs développements vont s’appuyer sur l’architecture que nous venons de mettre en place. Vous pourrez vous remercier par la suite. Dans le prochain chapitre, nous commencerons le développement de notre application pour de vrai, vous devez avoir hâte !

En résumé

  • La mise en place d’une architecture demande du temps, mais vous permet d’être mieux organisé et d’accélérer vos développements par la suite.
  • Il existe plusieurs types de module dans une application Angular : les modules natifs, le module racine, les modules de fonctionnalités et les modules de définition des routes.
  • Le CoreModule permet d’alléger le module racine, et de centraliser l’injection des services.
  • Le rôle du SharedModule est de centraliser les composants, les directives, et les pipes dans votre application.
  • Il existe de nombreuse solution pour implémenter un thème ou des icônes dans votre application. C’est souvent un bon choix de partir sur des solutions populaires, car ces librairies ont plus de chance de durer dans le temps, et il sera plus facile de trouver de l’aide sur Internet.
  • Firebase fournit des modules Angular pour les différents services qu’il propose : authentification, base de données, stockage de fichier, etc.
  • Les classes d’entités nous permettent de centraliser la structure de nos données, ainsi qu’un typage plus fort dans notre application.
  • La logique des constructeurs que nous avons mis en place est à la fois robuste et souple. Nous pourrons instancier nos entités sans difficultés.