10. Conclusion

Nous avons vu dans ce chapitre plusieurs concepts majeurs propres aux APIs Rest. C’est un sujet vaste, mais indispensable pour devenir un développeur backend digne de ce nom. Si un concept vous semble flou, je vous recommande de relire calmement la partie concernée, afin de continuer par la suite sur une base solide.

Ensuite, avec ces nouvelles connaissances, nous sommes prêts à attaquer un autre gros morceau du développement backend, les bases de données MySQL !

En résumé

  • Une API est un intermédiaire qui permet à deux logiciels de communiquer entre eux.
  • Une API Rest utilise le protocole HTTP pour exposer des ressources.
  • Chaque ressource a un identifiant unique, ce qui permet de générer des URL uniques pour chaque action sur une ressource particulière. Les ressources peuvent être singulières ou pluriels, on parle alors de collection de ressources.
  • Pas d’état, API Rest pas intelligente. Chaque opération est autosuffisante et contient ses propres informations nécessaires pour fonctionner indépendamment : il n’y a pas d’état. Un client envoie une requête, et le serveur renvoie une réponse. Ce dernier doit avoir le plus d’informations possibles sur le client, car il est important qu’ils soient capables de travailler indépendamment l’un de l’autre.
  • Les ressources sont destinées à être consommées par un client, côté frontend. Il peut s’agir d’une application web ou une application mobile par exemple.
  • Une API Rest reçoit une requête HTTP, et retourne une réponse HTTP contenant des données au format JSON.
  • La syntaxe JSON est légèrement différente du JavaScript.