8. Conclusion

Voilà, vous avez réalisé votre premier « Hello, World » avec Node.js, puis votre premier endpoint avec Express ! Vous pouvez être fier de vous, car il y avait pas mal de concepts à assimiler pour en arriver là.

Mine de rien, ce modeste exemple a nécessité d’utiliser Node.js, les APIs Rest et Express.js ! C’est pourquoi il n’était pas inutile de les étudier juste auparavant.

Je vous propose dans le prochain chapitre de commencer à construire notre API Rest de Pokémons, par-dessus la base que nous venons de réaliser dans ce chapitre. Mais rassurez-vous, il y a encore beaucoup de choses à voir !

En résumé

  • Lors de l’installation de Node.js, il y a toujours deux versions qui sont proposées. Il est recommandé d’utiliser la version la plus stable LTS (Long Term Support), sauf si vous souhaitez uniquement explorer de nouvelles fonctionnalités.
  • Avec l’installation de Node.js, on hérite également de NPM (Node Module Manager), qui est outil très pratique pour gérer les dépendances de ses projets.
  • Pour démarrer un projet Node.js, il est fortement recommandé d’avoir au minimum un point d’entrée app.js et du fichier package.json correctement configuré. Vous pouvez nommer le point d’entrée comme vous le souhaitez d’ailleurs : main.jsindex.js, etc.
  • Le fichier package.json est un document très important, car il contient les principales informations du projet, ses dépendances directes, les dépendances de développement, et les scripts.
  • Nous avons ajouté la dépendance Express au projet grâce à NPM et l’option save.
  • Nous avons développé un premier point de terminaison facilement grâce à Express, qui fournit des propriétés et des méthodes pour simplifier nos développements : get()listen(), etc.
  • Nous avons aussi ajouté Nodemon comme dépendance de développement, afin d’accélérer notre progression sur Node.js.